MENU
Retour

TRIBUNE POLITIQUE

Tribune "Commentry de toutes nos forces"

- Encore ! Par une délibération présentée lors du dernier conseil municipal, Monsieur le Maire propose à nouveau la mise en place de vidéo-protection. Nous lui avons opposé quelques rapports dénonçant un procédé coûteux à l’efficacité très relative, qui plus est dans une ville de la taille de Commentry. Il a répondu qu’il n’en avait « rien à cirer » de nos rapports. Seule la presse a, semble-t-il, été surprise par sa réaction, l’opposition est habituée... La délibération suivante, quant à elle traitait...« d’extension de vidéo-protection » ! C’est au total 55 316 € d’argent public dépensés en une séance. Jusqu’où ira la marotte de Monsieur le Maire ? Pour plaisanter, nous lui avons suggéré de placer une caméra dans le futur skatepark destiné aux enfants... Très sérieusement, il nous a répondu qu’il l’envisageait.

- Arrêt précipité des TAP sur fond d’économies sur le dos des enfants.

L’avenir et la réussite scolaire de nos enfants ne mériteraient- ils pas que l’on s’accorde une année de réflexion pour penser l’organisation du temps scolaire, en donnant la priorité au seul intérêt des enfants qui est souvent la variable d’ajustement de ce type de décisions ? La majorité municipale a saisi l’opportunité offerte par le nouveau gouvernement en se réfugiant lâchement derrière la décision des conseils d’écoles pour mettre fin à l’organisation du temps scolaire sur 4 jours 1/2 dès septembre. Or, des études montrent que le matin est plus propice aux apprentissages. Le bilan de la semaine de 4 jours 1/2 reste, malgré les améliorations toujours nécessaires, positif. À l’avenir, les enfants dont les parents travaillent seront levés aussi le mercredi matin et placés en garderie, ce qui occasionnera encore des frais supplémentaires pour les familles.

- La dérive. Les marchés de travaux publics sont très largement toujours octroyés à la même entreprise. Même si celle-ci donne pleinement satisfaction, cela ne justifie en rien de la placer en situation de quasi monopole. Nous avons déjà été alertés par des entreprises du bassin qui nous disent avoir la certitude de ne jamais être retenues et ne souhaitent donc plus répondre aux appels d’offres de notre commune. Dès lors, la pertinence de la procédure d’appels d’offres se trouve faussée.

- Hommage. Nous terminerons cette tribune par une pensée émue pour notre camarade Jean Landron qui nous a quittés. Nous nous associons à la peine de sa famille et nous mesurons l’héritage que Jean nous laisse. Nous ne manquerons pas de lui rendre hommage prochainement.


Tribune "Commentry pour tous"

Avant l’été, nous vous avons adressé notre bilan de mi- mandat. Nous en avons discuté avec vous lors de la rencontre « on vous dit tout sur... » et lors des rendez-vous « au cœur du marché ».

Dans le quotidien local, lorsque les journalistes ont demandé à notre maire de s’autoévaluer et se noter, sincèrement, il a répondu « la moyenne ». Ce qui est conforme à la réalité, puisque plus de la moitié de nos promesses de campagne ont d’ores-et-déjà été tenues. Peut-être avez-vous remarqué, dans le même article, que le chef de file de l’opposition, à la même question « Quelle note donnez-vous au bilan de mi- mandat ? », a répondu « La note ne serait pas bien haute ».

S’il fallait faire le bilan de mi-mandat de l’opposition, tout serait dit là. Tant cette réponse reflète parfaitement son état d’esprit. Nous avons déjà eu l’occasion de partager avec vous notre nostalgie d’une époque où nous pouvions travailler intelligemment, au service de la commune, avec des élus d’opposition participatifs, constructifs et animés par le bon sens. Si nous insistons, c’est que vraiment depuis trois ans, nous avons en face de nous des élus qui ne savent que critiquer, dont les prises de position ne sont inspirées que par une idéologie de gauche extrême, au mépris du pragmatisme et des réalités.

Des exemples ? Le dernier conseil municipal en a encore livré : pour l’opposition, tous les services devraient être assurés en interne par des agents municipaux et jamais confiés à des prestataires. Illustration avec l’assainissement : alors que les études démontrent l’intérêt d’un marché public plutôt que l’achat d’un camion hydrocureur de 280 000 €, l’opposition s’arc-boute. La gendarmerie prouve que plus de seize enquêtes ont avancé ou abouti grâce aux caméras de vidéo protection ; l’opposition affirme par principe, que cela ne sert à rien et nourrit un climat anxiogène à Commentry. Ce qui est anxiogène, n’est-ce pas plutôt la peur d’être cambriolé, agressé, de constater des actes de vandalisme ? Dernier exemple, alors que les cinq conseils d’école composés d’enseignants, de parents d’élèves, ont tous voté pour le retour à la semaine de quatre jours, là encore l’opposition refuse de se rallier au choix démocratique de ceux qui sont évidemment les mieux placés, pour décider de ce qui est bon pour les enfants.

À mi-mandat, l’opposition mérite d’excellentes notes : critiques systématiques : 20/20 ; posture politicienne : 20/20 ; déni de bons sens : 20/20.

Vie municipale - TRIBUNE POLITIQUE
Vie municipale - TRIBUNE POLITIQUE 2
ACCÈS RAPIDE
  • Actus
    Actus
  • Agenda
    Agenda
  • Annuaire de contact
    Annuaire de contact
  • Démarches en ligne
    Démarches en ligne
  • Menus des écoles
    Menus des écoles
  • CCAS
    CCAS
  • Nous contacter
    Nous contacter
© 2017 / Ville de Commentry - Tous droits réservés